Ferrieres-en-Brie
Accueil | Patrimoine | La Salle du Conseil

La Salle du Conseil: Ferrières-en-Brie, une "Mairie Musée"

 

 

La salle du conseil de la Mairie de Ferrières-en-Brie abrite une collection exceptionnelle de tableaux de la fin du XIXème siècle, complétée par de magnifiques éléments de décoration intérieure: lustre, chandeliers, miroirs, horloge, vitrines.

            Cette collection a été constituée grâce aux dons du Baron Alphonse de Rothschild à la Commune de Ferrières-en-Brie entre 1886 à 1900. On peut y voir quelques œuvres majeures dont les tableaux d’Eugène BOUDIN et de Stanislas LEPINE. Ces deux peintres ont participé à la fameuse exposition qui a lancé le mouvement impressionniste, le 15 avril 1874, dans l’atelier du photographe Nadar. Cette exposition rassemblait une trentaine d’artistes qui se singularisaient par la nouvelle technique picturale qui donne la primeur aux effets de lumière: l’Impressionnisme. C’est lors de cette exposition, notamment, que Claude MONET avait accroché sa toile «Impression Soleil Levant»

Ferrières reçoit ses premiers tableaux

" Monsieur Le Maire expose qu’il est heureux de faire connaître au Conseil que Monsieur Le Baron Alphonse de ROTHSCHILD, dans sa bienveillante sollicitude à l’égard de la commune, a bien voulu, tout récemment encore donner une nouvelle preuve de l’intérêt qu’il daigne lui porter en lui offrant, pour être placés dans la salle des mariages, deux magnifiques tableaux très richement encadrés, le premier hors concours , Bateau pilote sortant du Havre du peintre BOUDIN représentant une scène maritime du plus bel effet, le second, œuvre du peintre C.DUFOUR offrant une perspective très réussie, une vue charmante du village d’EPISY en Seine et Marne.

Le Conseil Municipal, après un examen très attentif de ces œuvres artistiques, décide qu’elles seront placées immédiatement, selon le désir de Monsieur Le Baron, dans la salle de la mairie et prie Mr le Maire de bien vouloir être son interprète auprès du généreux donateur pour lui offrir l’expression de ses plus sincères remerciements ainsi que l’hommage de sa très profonde gratitude.

Séance du Conseil Municipal du 27 juillet 1886.

 

Un mécène: le Baron Alphonse de Rothschild

 


"Monsieur le Baron Alphonse, dès sa jeunesse, s’est intéressé de près au village, comme après lui son fils Edouard, et son petit-fils Guy.
En 1851, il se fait domicilier politiquement à Ferrières. Toute sa vie, comme conseiller municipal, il aidera au développement de la commune.
R égent de la Banque de France de 1855 à sa mort, cette année (1905), il est aussi un grand amateur d’art, ce qui lui vaut d’être nommé membre de l’Institut pour l’Académie des Beaux-Arts en 1885.
Il prodigua sous toutes ses formes, ses encouragements aux artistes. De 1886 à 1900, il va garnir les murs de la magnifique salle du conseil municipal inaugurée en 1867 avec des œuvres contemporaines,Il choisira des tableaux souvent hors concours ou primés au célèbre Salon des Artistes français fondé par COLBERT et qui se tient chaque année depuis 1667.
Ferrières possède maintenant une salle du conseil municipal unique en France."

La Gazette du 20 décembre

 

Les tableaux de la salle du conseil

 

 

1/ Bateau pilote sortant du Havre par Eugène BOUDIN (1824-1898)

Eugène BOUDIN était considéré comme un des pères de l’Impressionnisme. Il aimait dire «trois coups de pinceaux après nature valent mieux que deux jours de travail de chevalet.» Ami de Courbet et de Baudelaire, il découvre MONET et le persuade de travailler avec lui en extérieur, comme feront à sa suite tous les impressionnistes. COROT l’appelait «le roi des ciels». Il figure dans tous les grands musées du monde.

 

2/ Berges de la Seine (vue du Pont Royal) par Stanislas LEPINE (1835-1892)

Stanislas LEPINE fut élève de COROT. Il fait partie de ces maîtres français qui, au XIXème siècle, préparèrent la voie aux Impressionnistes, et qui commencèrent d’éduquer l’œil du public. Très inspiré par les ciels et l’eau de Jongking; il est, comme Eugène BOUDIN, un des pré-impressionnistes.

 

 

 


3/Le bassin des Tuileries par Stanislas LEPINE

Artiste mentionné par ailleurs.

 

4/ Le village d’Episy par Camille DUFOUR (né à Paris en 1841)

Médaille de bronze à l’Exposition Universelle de 1889. Peintre de paysages, proche de COROT, il travaille souvent à VETHEUIL avec MONET. Il a obtenu de nombreuses médailles.

 

 

 

5/ Vue de Joinville par Edmond PETITJEAN (1844-1925) – Hors-concours au salon de 1890

Ce peintre débuta au Salon des impressionnistes de 1874. Il obtint de nombreuses médailles notamment à Munich (1890), et lors des expositions universelles de 1889 et 1900.

 

 

6/ Soleil d’hiver à Positano par Georges DARASSE (né à Paris au XIXème siècle)

Il débuta au Salon de 1879 et est sociétaire des Artistes Français à partir de 1888. Il obtint une mention honorable au Salon de 1892.

 

 

 

 

 

 

7/Le courrier de Digne par Etienne MARTIN (1858-1945)

Élève de Vollon. Il exposa au Salon de 1878 à 1904. Sociétaire des Artistes Français depuis 1892, il obtint une mention honorable en 1885, médaille d’argent en 1889. Il est fondateur du Musée de Digne

 

 

8/ L’Arlésienne par Charles-Auguste MENGIN (1853-1933)

Sculpteur et peintre de portraits. Il débuta au Salon en 1876

 

 

 

9/ Méditation par Charles-Auguste MENGIN (1853-1933) – Mentionné ci-dessus

 

 

10/ Quai de la Prudhomie à Cassis par Joseph GARIBALDI (1863-1941)

Peintre de paysages et d’architectures.Il fut élève de Vollon. Peintre essentiellement méridional, il s’est plu à reproduire les sites pittoresques de la Provence. Il obtint une mention honorable en 1887, médaille deuxième classe en 1897.

 

 

 

11/ Paysage par Eugène BOURGEOIS (1855-1909)

Peintre de paysage, il exposa plusieurs fois au Salon et fut médaillé de bronze en 1889 et 1900.

 

12/ Bateaux-sardiniers à Port-Louis par LE SÉNÉCHAL DE KERDRÉORET Gustave (1840-1920)

Élève de J.-Noël, Cot et Vollon. Il débuta au Salon en 1869.

 

 

13/ Fleurs et fruits par Pauline DESCHIENS (née le 15 août 1861)

Peintre de fleurs et de marines.Sociétaire des Artistes Français depuis 1889, elle figura aux Salons de cette société.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

recherche